Il aura fallu attendre plus de 15 ans pour avoir un nouvel ensemble sur la Cité des Nuages vu dans Star Wars: L’empire contre-attaque, notre dernier souvenir étant le pauvre set 10123 mais qui vaux aujourd’hui une fortune.

10123-1.jpg

Le set de 2003, doté de 7 figurines (8 avec Han Solo dans la carbonite), d’une piste d’atterrissage et 3 scènes collés l’une à l’autre

 

Retour sur les scènes clés dans ce set Lego: Betrayal at Cloud City en anglais, pour la modique somme de 349€99 on se retrouve donc avec une boite de 2812 pièce, le tout accompagné de 18 figurines et 2 vaisseaux afin de revivre les moments du 5 ème film.

La cité des nuages n’est pas le 1er gros set jouable, car on n’a eu L’étoile de la mort (75159) il y a 2 ans qui en comparaison semble mieux organisés et plus travailler même si le prix lui est nettement supérieur, on retrouve l’aspect extérieur de l’arme ultime de l’empire avec toutes les scènes vu dans la première trilogie où chaque recoin est une scène à rejouer.

Tandis qu’ici nous n’avons au final qu’une énorme plateforme qui regroupe les 3 scènes du premier set en rajoutant une prison, un hangar à vaisseau et une pièce qui permet de réaliser le sauvetage de C3PO par Chewbacca.


cite_nuages_avv6.jpgTandis que celle vue dans le film est un véritable bâtiment de plusieurs étages formant un véritable dôme avec une ville au-dessus (d’où son nom). On retrouvera la grandeur du lieu (ou pas) à travers la mini ville au-dessus du playset qui malheureusement ne sauvera pas son aspect extérieur.

Néanmoins, j’ai pris pas mal de plaisir durant ces 7 heures de montages, véritable moment ludique, j’ai ainsi profité à chaque étape de montage du moindres détails laissés par les designers que ça soit par une lampe bien discrète ou encore la tuyauterie discrète mais efficace.

Le Cloud city est répartie en 4 parties:
La première est tout simplement la plateforme d’atterrissage pour accueillir le mini slave de Boba Fett. Pas grand chose à dire là-dessus mais à noté qu’elle n’est pas collée au reste mais le système d’accroche rend à vu d’oeil ce détail indétectable et permet de faciliter le transport de toute la construction.

Lorsqu’on a franchi la porte d’entrée nous voilà dans le 2ème secteur avec en premier lieu une pièce (bien loin des grands et longs couleurs du film) qui permet de relier la salle à manger qui est agréable à première vue si on oublie les chaises au sol, la salle d’attente où Lando ira chercher Leia et Han, où les sièges sont remplacés par des chaises toujours posées par terre. Et enfin une petite pièce secrète où C3PO fût capturé.

Puis d’un coté, on suit un chemin rouge bordeaux qui nous amènes à la salle de torture et sa prison plutôt sympa, mais limité qu’à une figurine, une zone de recyclage pour ferraille avec le fourneau et les rouleaux vu dans le film dans une version plutôt propre et vide… Très vide et enfin un hangar pour permettre de faire atterrir et décoller le vaisseau qui relie la 4 ème et dernière partie avec sa salle de cryogénisation (non rattaché au bâtiment) et sa passerelle du combat final de l’épisode 5.

Même si le mécanisme est amusant la chambre de congélation carbonique, ce n’est vraiment plus qu’une partie jouable car on aura rien d’autre pour donner du volume et de lanocode20160117102351882.jpg profondeur. Par rapport au set 75132 sortie il y a quelques années, on a certes un vrai cercle autour du pauvre Han mais on a plus de vrai support qui fait comme un socle mais juste un « support » pour la cryogénisation avec tous les rouages du mécanisme dévoilés ce qui fait vraiment un coté amateur, chose pas très tolérable quand on sait le prix public avec le Han congelé qui à toujours sa chevelure de 2013 alors que le nouveau possède une vraie coiffure. Seul point positif, c’est la toute nouvelle tête de …

Et enfin le combat final entre Luke et Dark vador qui mériterait à lui seul un set à part entier tellement il n’est pas mis en valeur ici.  On a donc le pilier pour révéler le twist du film relié par le pont qui mène vers une mini porte, bien pensée avec la fameuse fenêtre arrondis, mais trop petit pour faire quoi que ce soit. Il doit y avoir pour 10€ de brique pour un combat qui mériterait vraiment une boite à 40€. Car moins 1/3 du duel ne se déroule sur la construction que nous avons ici, se déroulant vers la chambre de congélation et au alentour avec de nombreux tuyaux et jouant sur les hauteurs.
C’est là qu’on se dit qu’avoir au minimum 2 étages aurait été idéal. Au Rez-de-chaussé, un long couloir qui relierait la salle blanche avec les sièges, la pièce où le malheureux C3PO tombe sous des stormtroopers et la salle à manger.
Tandis qu’au sous sol, le hangar à vaisseau, la prison, la fonderie ,la chambre de congélation et divers couloirs pour mener à la révélation de Dark Vador.

 

MINIFIGURINES

Avec un total de 18 figurines on a de quoi s’amuser, l’avantage de ce set et qu’il réunit tous les héros de la trilogie originale accompagné de Lando, 2 gardes de la cité et 2 pilotes Cloud Car à l’exception d’Obi Wan et de Yoda (d’un coté, ils n’accompagnent pas l’équipage dans l’épisode 5 et 6) qu’on peut retrouver néanmoins dans 2 sets à 30€, le landspeeder et la Hutte de Yoda. Quant à l’empire  l’incontournable Vador et Boba Fett dirigeant 2 Stormtroopers.
Côté obscur, il ne manque que l’empereur pour avoir les antagonistes principaux mais qu’on retrouve aussi dans un set à 30€ la transformation de Dark Vador.

Niveau exclu, comme nous l’indique le site officiel LEGO : la robe rouge de Leia, la bande corellienne écarlate sur le pantalon de Han, la tenue brun foncé de Luke sur Dagobah, la décoration sur la tête du Ugnaught et les pilotes de Cloud Car.

En conclusion, pour le prix on est gâté, niveau pièces et figurines, mais le set reste dispensable. Cependant pour ceux qui se lance dans la gamme LEGO Star Wars ou qui ont peu de set, pourraient être ravis avec les figurines présentes ici sans devoir s’éparpillé sur différents sets, attendre des nouvelles boites ou chercher dans la revente d’ancien produit. Il m’aura fallu pour ma part 7h pour le monter, mais ce temps m’a permit de découvrir chaque détail que je n’avais pas pu voir lors de son exposition en vitrine.
Sans être un must have, il ravira surtout les fans des épisodes 4 à 6.

 

Publicités